100% animaux


Comment saisir un rat?

Pour saisir un rat, passez votre main sous son thorax et soutenez-lui les pattes arrières.
Ne saisissez jamais un rat par la queue. Les conséquences pourraient être terribles:

-si le rat se débat et tourne sur lui-même suspendu à sa queue, la peau de celle-ci pourrait s’arracher, ce qui impliquerait une amputation.
-sous le poids, la queue peut se casser, ce qui est extrêmement douloureux.
La queue est très importante pour le rat. Elle lui permet de réguler sa température et de maintenir son équilibre. Mieux vaut la ménager.
Il se peut qu’il morde, ou alors qu’il soit trop petit, qu’il se faufile partout et qu’on ait peur de lui faire mal en serrant trop fort. Dans ces cas-là, il faut ruser. Forcez-le à se réfugier dans une cachette (maison, igloo). Une fois la bête « prise au piège », saisissez la cachette . De toute façon, une fois que le rat vous connaîtra, il n’aura plus peur quand vous voudrez le prendre.

Evitez de le saisir en faisant descendre votre main sur lui. Dans la nature, le rat redoute les rapaces. Comme il voit mal, il peut « confondre » votre main avec un oiseau de proie qui s’abattrait sur lui, et en être effrayé.

Une bonne méthode pour saisir un rat qui veut vous échapper et court partout est de placer une main devant lui, de manière à lui barrer le chemin. De l’autre main, saisissez-le sous le thorax. Rapide, efficace, pas traumatisant. ;-)


Le bain

D’avance, je souhaite bonne chance à toute personne souhaitant donner un bain à son rat. Certains adorent l’eau, mais la plupart en ont peur. Avant tout, attendez-vous, lors de son premier bain, à voir votre animal accomplir des actes incroyables. Comme sauter répétitivement contre la paroi de la baignoire, au risque de s’assommer; faire un saut vertical de 40 cm. pour agripper votre main; battre le record de vitesse de remontée du bras, etc. En bref, enfilez votre plus gros pull avant d’approcher le raton de l’eau.
Pour que tout se passe en douceur, mettez le rat en confiance. Parlez-lui, caressez-le, jouez avec lui. Puis faites couler un peu d’eau sur son pelage. L’eau doit être tiède-chaude. Attention, les rats sont frileux! Evitez de lui mouiller la tête, ça pourrait le faire paniquer encore plus.

Si tout se passe bien, il se laissera faire et vous pourrez passer à l’étape du shampoing. Massez délicatement votre rat: le dos bien sûr, le ventre et les papattes si possible. N’oubliez pas la queue, souvent très sale.

N’oubliez pas enfin de sécher votre rat, pour qu’il ne prenne pas froid. Vous pouvez l’envelopper dans une serviette et l’y frotter doucement.

Bien qu’il déteste l’un et l’autre, je crois qu’il est préférable de le laver dans le lavabo plutôt que dans la baignoire. Inutile de se dire qu’il ne peut pas sauter hors de la baignoire, c’est faux! Il fera tout son possible pour s’en évader. Le lavabo, c’est un peu plus humain: le rat ne se sent pas tout seul par terre, abandonné. En plus, ce sera plus facile d’agir si vous n’avez pas à vous pencher: la bête arrivera moins facilement à vous sauter dessus si vous n’avez pas les deux bras à la verticale dans la baignoire.

Mais là, inutile d’espérer voir le rat se diriger tout seul sous le robinet. Mieux vaut préparer à l’avance de l’eau dans un petit récipient. On a remarqué que ce qui angoissait nos rats n’était pas vraiment l’eau, mais plutôt le fait d’être dans ce lavabo. Ils cherchaient par tous les moyens à se tirer de là, mais semblaient ne pas sentir qu’on les arrosait.

Méthode alternative: vous le mettez dans la baignoire, le mouillez, le savonnez, l’agrippez fermement et le passez sous un filet d’eau tiède qui sort directement du robinez. Mais faites très vite! Le rat arrivera vite à vous remonter le long du bras ou à sauter hors de la baignoire.

Le choix du shampoing

Evitez les shampoings pour humains, même ceux pour bébés. La peau du rat est sensible, et risque d’être irritée par un savon inapproprié. L’idéal est de vous procurer un shampoing pour rats et autres rongeurs.

Ces shampoing ont un énorme avantage: ils peuvent s’utiliser à sec. Frictionnez votre bestiole avec le shampoing, séchez, brossez doucement, c’est fait! Le tout sans passer par la case « salle-de-bain », traumatisante pour le rat. Les marques varient, le parfum reste le même: melon.

La fréquence de la torture… du bain

Evitez de laver votre rat toutes les semaines. Non seulement un lavage trop fréquent peut causer des problèmes de peau, mais il semblerait que les rats, frustrés d’avoir perdu leur odeur, se roulent dans leurs excréments pour sentir à nouveau le rat.

Dans une cage propre, les rats restent généralement propres. :-)


La nourriture

Le rat a tendance à manger tout ce qu’il trouve et par conséquent à grossir. Il vous faudra faire preuve de détermination pour garder vos jolis animaux en bonne santé.
Que leur donner à manger?

Les animaleries vendent des mélanges de graines pour rats. Mais attention, tous ne sont pas recommandables. L’équilibre optimal serai approximativement celui-ci: 14% de protéines et 4% de graisses.

Attention, les rats ne mangent que les graines qu’ils aiment et boudent le reste. Et généralement, ce sont les lipides qu’ils mangent en premier (trace de leur ancienne vie sauvage où l’animal doit être sûr d’avoir suffisamment de réserves d’énergie). Veillez à ce qu’ils finissent bien leur gamelle pour avoir des éléments équilibrés.

Autre solution pour éviter qu’ils trient: les « bouchons ». Il s’agit de tronçons bruns, à l’aspect peu engageant, vendu en animaleries. C’est un aliment complet et équilibré, la nourriture des rats de laboratoire.

Petit conseil à ceux qui viennent d’adopter un raton: pour faciliter la transition entre l’ancien et le nouveau domicile, donnez à votre nouveau protégé la même nourriture qu’il était habitué à manger. Ça devrait lui permettre de se sentir plus à l’aise.

Combien de fois par jour leur donner à manger?

Certaines personnes laissons en permanence des gamelles pleines dans la cage (ils la remplissent le soir, après les sorties), alors que d’autres personnes ne servent que deux repas par jour à heures fixes. Le choix est libre.

Comment leur donner à manger?

Pour que vos rats conservent une ligne parfaite, faites-leur faire un peu d’exercice. Cachez une partie de leur nourriture ou des friandises. Faites-les réfléchir (le rat a besoin qu’on sollicite son intelligence) et se dépenser. Voici quelques exemples:

disséminez quelques bouts de fruits dans une boîte remplie de vieux papiers: ils s’amuseront à tout fouiller.
accrochez quelques grains de raisins dans un endroit peu accessible de leur cage, où ils doivent par exemple se tenir sur la pointe de leurs papattes pour les attraper.
Apprenez-leur des tours: venir, se dresser sur leurs pattes, passer à travers un tuyau, etc.
Bref, ne leur servez pas tout dans leur gamelle, faites en sorte qu’une partie de la distribution de nourriture soir un jeu, un exercice physique ou un casse-tête.Et profitez-en aussi pour nouer de bonnes relations avec eux. Pour me familiariser aux ratons de Julien, je leur distribuais des petits bouts d’endive le soir. Chacun venait me voir à tour de rôle, plusieurs fois, pour en avoir un morceau. Ils se sont vite attachés à moi. L’amour passe par l’estomac ;-)
Et les extras?

Les rats sont de fins gourmets et ils ne cracheront pas sur un spaghetti ou un peu de purée. En fait, ils apprécient tout ce que vous pouvez manger. Le pire, c’est que si on leur donne une croûte de fromage, ils ne boufferont pas la croûte, mais le reste de fromage qu’il y a encore dessus! De vrais petits gastronomes.

Vous pouvez donc leur faire plaisir de temps en temps avec des aliments de vos repas. S’ils adorent les pâtes et les laitages, n’oubliez pas que les seuls aliments à consommer sans modération sont les fruits et légumes. A la place des produits laitiers, il est recommandé de donner du lait ou du yogourt de soja: ils adorent et c’est meilleur pour eux. Pour ce qui est de la viande, elle est l’objet d’une vive polémique. Une légende circule qui dit que les rats qui mangent de la viande deviennent agressifs.N’importe-quoi !

Enfin, vous pouvez leur donner à l’occasion un oeuf dur. Certains rats sont même capables de casser eux-mêmes la coquille. Le tout leur apporte une bonne dose de calcium, qui est excellent pour les os et les dents.
« Surveillez » les crottes de vos rats. Certains aliments sont constipants, d’autres provoquent des diarrhées. A vous de les reconnaître et de savoir bien les doser.

À éviter
-ne leur donnez pas trop d’extras, ou ils deviendront énormes
évitez les plats trop épicés ou gras (donnez-leur une pâte nature, mais pas avec de la sauce alla carbonara)
bien qu’ils adorent les sucreries, c’est très mauvais pour leur santé
le chocolat noir contient un composé proche du cyanure, n’en donnez pas à vos rats! Même s’il vous supplie de ses petits yeux, même si vous en avez envie, même si vous prenez ça pour des blagues. Pour info, il suffit de deux carrés de chocolat noir pour tuer un chihuahua (lu dans un bouquin sur le chocolat).
ne leur donnez pas d’oeufs crus ni de viande crue, il y a des risques de salmonellose
ne leur donnez pas non plus de pépins ni de noyaux de fruits: ils contiennent une substance proche du cyanure qui, ingurgitée en trop grande quantité, peut être nocive
pour ce qui est des boissons, on déconseille le café, le thé et l’alcool
enfin, ne donnez jamais d’agrumes à un rat mâle: ça favorise l’apparition de tumeurs rénales.


Les balades

Le rat n’est pas franchement joueur. Difficile de lui faire rapporter la baballe, il l’aura bouffée avant. Ce qu’il aime par contre, c’est se promener, explorer, réaménager. Il est très important de le laisser se promener au moins une heure par jour. Le type de promenade dépend de vos moyens:

-le sol de la salle bain,

avec de préférence une armoire à explorer, quelque chose sur quoi grimper, des petites cachettes, etc.
le canapé pour qu’il vous tienne compagnie devant la télé. ll grimpera sur vous, se cachera dans votre pull, etc. Attention, si vous avez des rats qui urinent partout, à protéger votre meuble avec un vieux drap.

-la liberté totale:

laisser courir un rat librement dans un appartement est certainement le système le plus contraignant et celui qui demande le plus de surveillance.

-une table de jeu

spécialement aménagé pour eux avec des jouets, des cachettes etc.
Dans notre ancien appartement, nos rats se promenaient sur une bibliothèque qui occupait toute la largeur du studio. Ils grimpaient sur les CD, se cachaient derrière les bouquins, trouvaient toujours une feuille de papier qu’ils pouvaient déchiqueter en cachette, etc.
Bref, suivant la configuration de votre appartement, vous trouverez certainement un endroit où votre rat pourra s’ébattre à son aise. Quoi qu’il en soit, n’oubliez pas qu’il aime se dégourdir les papattes hors de sa cage tous les jours.Et faites attention: ce que le rat aime par-dessus tout, c’est ce qui est interdit. S’il arrive à sauter sur la table du salon pour y renverser les verres de boissons sucrées bien collantes (bizarre, les verres d’eau ne tombent jamais) ou pour y faucher les vieux mégots, c’est génial pour eux. Ou encore se faufiler sous le drap qui est là pour protéger le canapé. Sournois comme bêtes…

Précautions à prendre

enlevez tous les câbles. Veillez toujours à faire passer le câble hors de leur portée ou à le glisser dans un cache-câble.
Evitez les pièges tels que les chaises à bascule, les mécanismes de canapé-lit, etc.
ôtez tout ce avec quoi votre compagnon pourrait s’intoxiquer ( plantes toxiques,ect…), et plus particulièrement les cigarettes (un humain meurt en mangeant une seule cigarette…), mégots, ou autres produits toxiques.
faites disparaître les objets de valeur, les papiers auxquels vous tenez, votre stylo préféré, etc. Quand un rat grignote un bouquin, on est tout attendri, et on se dit que ça fera un souvenir pour plus tard. Quand c’est toute votre collection qu’il dévore, on trouve ça un peu moins touchant.


Les accessoires

Pour la nourriture: vous avez le choix entre une gamelle à poser sur le sol de la cage ou une gamelle à accrocher aux barreaux. Aucun système n’est idéal: par terre, les rats la renversent ou la noient sous un monticule de sciure; accrochée aux barreaux, ils la renversent ou s’amusent à éjecter les graines.
Pour l’eau

L’idéal, c’est le biberon. Ne vous en faites pas, tout rat sait spontanément boire au biberon. Le problème, c’est que ceux que l’on trouve dans le commerce ne sont pas toujours de très bonne qualité: soit ils coulent, soit l’eau ne sort pas. Vérifiez toujours que votre biberon fonctionne avant de le mettre à disposition de vos rats. Remplissez-le plus ou moins pour trouver comment optimiser son fonctionnement. Autre inconvénient du biberon: c’est bruyant.

Les cachettes

Les rats aiment dormir au calme, loin des regards, dans un endroit sombre. Aménagez-leur des petites cabanes, faites de morceaux de bois ou de vieux cartons (une boîte à Kleenex fait très bien l’affaire). Ou optez pour une maison en plastique vendue en animalerie, mais dans ce cas-là voyez grand.

Les hamacs

C’est confortable, c’est situé en hauteur et ça balance un peu: tout ce qui fait plaisir à aux rats! Ils sont fous des hamacs. Achetez-les dans le commerce ou bricolez-les vous-mêmes (et ne vous attendez à ce que vos rats, en signe de reconnaissance, ne le mettent pas en pièces).

Les tuyaux suspendus

Certains rats y passent toutes leurs journées, succès garanti. A acheter dans le commerce ou à fabriquer soi-même à partir d’une bouteille en plastique.

Les jouets

Ceux qui aiment bricoler des trucs sympas pour leurs rats le savent: ces bêtes sont de sales ingrates! Le rat boude souvent ce qu’on lui propose et ne joue pas avec quelque chose uniquement pour vous faire plaisir. Il a ses préférences et c’est tout. Et il se fiche de savoir combien de temps vous avez passé à fabriquer ce hamac ou le plaisir que ça vous ferait de le voir grimper à cette corde.

la roue: sont-ils trop intelligents pour tourner en rond ou trop bête pour comprendre comment ça fonctionne? Difficile à dire, toujours est-il que la roue n’intéresse généralement pas les rats.
le rouleau de papier toilette vide: n’espérez pas voir vos rats adultes se cacher dedans, c’est bien trop petit. Par contre ils prendront beaucoup de plaisir à le ronger.
un vieux bout de tissus: ils adorent dormir dessus, mais également le ronger. Alors arrangez-vous pour leur donner un bout de tissus auquel vous ne tenez pas particulièrement.
Et puis ne vous fatiguez pas trop. Prenez un bout de papier, froissez-le, agitez-le un peu sous la truffe du rat, et pendant 2 minutes il sera tout content de jouer avec.
la boule à rat: de grâce, ne faites pas subir ça à votre rat. Le pauvre perdrait tout repère et serait bien à l’étroit. Le rat a besoin de sentir ce qui se passe autour de lui, et ce par l’odorat et par le toucher, grâce à ses vibrisses et ses poils. Enfermé dans cette boule, il n’aurait aucun renseignement sur son environnement, ce qui est assez paniquant. De plus, il ne peut pas réellement se dégourdir les papattes, en tournant en rond de la sorte.


La litière

La litière, éternel sujet de discussion. Certaines sont dangereuses et à éviter. En effet, le système respiratoire des ratous est fragile et peut être mis à mal par les phénols que dégagent certaines litières (par exemple le cèdre) ou par les parfums qui leurs sont parfois intégrés. Soyez très attentif à votre choix. Pour vous en convaincre voici le témoignage, pas très gai, d’Anne-Claire:
J’ai eu le chagrin de perdre deux de mes petites ratounes suite a un grave problème respiratoire causé par la sciure de bois. Je pense qu’il est important de préciser que ce type de litière est très souvent toxique pour les rats. (…) je connais 2 autres personnes concernées.

Les litières sont apparemment différentes d’un pays à l’autre. Comme j’habite en Suisse, je connais certaines litières helvétiques absentes dans d’autres pays, mais je ne peux connaître celles qui sont vendues hors de nos frontières. Pour avoir une vision un peu plus française du sujet, je vous renvoie sur le site Abracadb’Rats!

La litière de chanvre

La solution optimale. Elle n’entraîne aucun désagrément pour le système respiratoire des rats et est bien absorbante. Attention toutefois à la choisir peu poussiéreuse. D’autre part, il existe différentes qualités; certaines sont moins efficaces que d’autres. La plupart des animaleries en vendent ou proposent d’en commander. Le prix est plutôt élevé, mais on peut en trouver en gros conditionnement de 20 kilos à prix avantageux.

La litière de lin

Semblable à la litière de chanvre.

La sciure

J’ai quelques doutes sur cette litière, parce que je ne connais pas exactement ses composants. Je l’ai utilisée pendant longtemps, mais, dans le doute, je préfère à présent utiliser du chanvre.

Le foin

Mes rats adorent ça, parce que c’était chaud et douillet et qu’ils peuvent l’aménager comme ils le veulent. Laura disparaissait souvent sous le foin, ou se faisait des nids. Par contre ce n’est pas optimum comme litière principale, il est préférable de l’utiliser comme complément. Du fait de ses faibles capacités d’absorption, mieux vaut placer le foin dans la cage 2 ou 3 jours avant de changer la litière. Ou alors le placer dans un récipient spécial (bac en plastique, pot de fleur, etc.) dans lequel les rats pourront jouer.

Les copeaux de bois

Il s’agit de gros copeaux de bois (indéfini) brun. On en a acheté une fois pour voir « comment c’est ». Eh bien c’est lourd, c’est salissant et surtout ça sent très fort. Je ne sais pas si ça a été parfumé, mais on ne leur fait pas vraiment confiance. En plus, la composition n’est pas inscrite sur l’emballage: impossible donc de savoir quelles essences elle contient.

La litière au maïs

Des petits granulés souvent cités comme excellents, mais sur lesquels planent quelques doutes. J’ai lu dans un livre que si le rat en ingurgite, elle peut gonfler et bloquer l’intestin. D’autre part, ça pourrait irriter les coussinets fragiles des pattes de nos petits. Finalement, ça fait un sacré chenis par terre, parce que ça vole facilement hors de la cage.

Le papier (essuie-tout ou papier journal)

Certains propriétaires de rats leur aménagent des coins avec du papier. Le gros inconvénient c’est qu’il faut le changer tous les jours, sous peine de fortes odeurs. D’autre part, quand une feuille de papier entre dans la cage de nos monstres, elle se fait aussitôt déchiqueter et on obtient des confettis. Si vous voulez quand même tenter l’expérience, on vous déconseille le papier journal: certaines encres peuvent être toxiques.

En résumé

Le choix de la litière est un élément crucial! Evitez absolument le cèdre, les copeaux parfumés, les copeaux poussiéreux; il en va de la santé, voire de la vie de votre rat. Optez pour les litières végétales telles que le lin, le chanvre, le maïs. N’hésitez pas à consulter d’autres sites pour être sûrs de faire le bon choix.


La cage

Tout petit mais très actif, le rat doit disposer d’une cage spacieuse. Il aime courir, grimper et se dresser sur ses pattes arrière.
On lit fréquemment que la taille minimale d’une cage est 50 x 20 x 40 cm. Je trouve que cet espace est cruellement petit et jamais je n’imposerai ça à mes rats. D’autant plus que ce rongeur peut devenir plutôt grand. Sentenza par exemple était un gros gabarit de 30 cm (du bout du museau à la base de la queue); le confiner dans une cage à hamster aurait relevé de la cruauté. Alors voyez grand! Le Club suisse des amis des rats (germanophone) recommande une taille minimale, pour deux rats, de 100 x 100 x 50 cm, ce qui est déjà nettement mieux que les suggestions françaises…

Les éléments à prendre en considération

Un rat doit avoir de l’air: il est important qu’au moins une paroi de la cage soit grillagée. Les terrariums ne sont donc pas conseillés car les odeurs s’y accumulent vite.

Un rat doit pouvoir grimper: la cage doit comporter des étages. Evitez les étages (et autres éléments) en bois: d’une part, ça sent mauvais; d’autre part, l’urine absorbée attaquera leurs petites papattes à la longue. Cependant, vous pouvez recouvrir le bois de vernis. Evitez également les étages grillagés qui favoriseraient l’apparition de pododermites. Certaines personnes utilisent des étages en plexiglas; les miens sont en plastique.

Les volières possèdent des bacs à litière que l’on peut retirer, comme un tiroir, pour le nettoyer. Dans l’absolu, c’est chouette et pratique. Ca évite le lumbago qu’on s’inflige en soulevant une cage de 20 kilos pour récupérer le bac. Petit bémol: ces tiroirs ne mesurent souvent que quelques petits centimètres de haut et il est difficile de les retirer sans mettre de la litière partout.

Les barreaux ne doivent pas être trop espacés, sous peine de croiser votre rat en balade dans l’appartement alors que vous le croyiez enfermé dans sa cage. Préférez les barreaux peints, ils rouillent moins facilement que les autres. Les barreaux horizontaux se prêtent mieux à l’aménagement de la cage et aux grimpettes des rats que les barreaux horizontaux.

Vérifiez les ouvertures de la cage. Il est difficile de nettoyer une grande cage qui ne possède qu’une petite lucarne. De même, si vous devez faire un enchaînement de contorsions douloureuses pour récupérer un rat peureux terré au fond de la cage, vous regretterez vite votre achat.

Pour résumer, je vous recommande une cage à chinchilla, à furets ou à rats si vous possédez une petite troupe de rats. Pour un nombre plus important, mieux vaut investir dans une volière. Pour voir plusieurs modèles de cages, visitez le site de Ferplast.

La cage « maison »

A court de moyen ou débordant d’imagination? Construisez donc votre propre cage! Mais attention, réfléchissez bien à tout avant de vous lancer. Si vous choisissez mal les matériaux, votre cage sera inutilisables au bout de six mois. Pour vous inspirer, jetez un oeil à la rubrique « vos cages » de Tif et Touf.

Petits budgets

Les cages ne sont pas bon marché et les volières sont hors de prix. Par chance, il existe mille et une façons d’avoir un palace pour peu de frais. Voici quelques idées pour porte-monnaie fauchés!

parcourez les brocantes et les débarras
assemblez plusieurs petites cages pour en faire une géante
allez voir les petites annonces des sites sur les rats (SRFA). Il y a toujours une cage à céder
surfez sur les sites de petites annonces, il y a parfois de sacrées occases!
surfez sur les sites de ventes aux enchères
bricolez votre cage vous-même. Soit de A à Z, soit à partir d’un vieux meuble (bibliothèque, armoire, commode, etc.)Bonne journée


Le language des animaux

Même s’il ne parle pas « l’humain », nous avons l’impression qu’il nous comprend, qu’il nnuphars.jpgqu’il nous « écoute », qu’il ressens exactement la même chose. Qui n’a jamais passer des heures entières a parler de notre dernier conflit avec les parents en sérant notre boule de poils contre notre torse ? On raconter en boucle et en boucle notre premier baiser a notre animal alors que n’importe quel humain se serais déjà lasser ? La preuve il suffit que nous versions quelques larmes pourque médor accoure pour nous lécher intégralement le visage ?Et puis moi franchement je ne me laisserais pas recouvrir de bave par mon petit frère .Lol.


Une amitié au poil

En France,un foyer sur deux abrite un ou plusieurs animaux de compagnie.Mais qu’est-ce qui nous rend accro à toutes ces bébêtes ?

Qu’ils soient à poil,à plumes ou à écailles, les petites bêtes nous font craquer . Difficile de leur résister lorsqu’ils nous regardent avec leurs grands yeux derrière le vitrine d’un marchand,de la SPA ou même errant sur la route .A notre âge le besoins d’adopter un animale est encore plus fort qu’à une autre période de la vie . Certains cherchent une boule de poils à qui parler,d’autres un compagnon de jeux… Mais c’est aussi, parfois, parce qu’on se sent délaissé ou abandonné. Si nous sommes autant attaché(e) a notre animal, c’est avant tout parce qu’il est là pour nous.Une personne peut te laissé tombé(e) pas un animal.


12

ordrenoir |
tpe67irm |
La vaccination |
Unblog.fr | Annuaire | Signaler un abus | Dr Chérif Sadia
| msk6
| Sciences de la Vie et de la...